Les astuces pour entreprendre sans argent

Publié le : 08 novembre 20213 mins de lecture

Pour certains entrepreneurs, le manque de capital constitue un handicap pour lancer son projet même s’il a plein d’idées dans la tête. Pourtant, il est possible de démarrer son entreprise sans fond de départ. Voici donc quelques astuces pour entreprendre sans argent et sans apport personnel ?

Soigner le business plan

Pour démarrer une entreprise, il faut constituer un business plan qui est un outil indispensable pour concrétiser et rendre crédible votre projet. Pour ceux qui n’ont pas d’apport, mais souhaitent demander des financements, le plan d’affaires est une pièce majeure pour les dossiers. Donc, sa rédaction et sa réalisation doivent être faites minutieusement et soigneusement. Il doit comporter un résumé détaillé du projet et montrer l’étude de marché. Il faut aussi présenter le plan d’action et les moyens pour atteindre les objectifs. Enfin, détailler les analyses sur le plan financier et la gestion des risques qui est le prévisionnel pour trouver des financements. Donc, ce document de route peut aider l’entrepreneur à lever des fonds et aussi à convaincre ses interlocuteurs pour le financement.

Choisir le bon statut juridique

Pour créer une entreprise, il faut aussi choisir la forme ou le statut juridique de l’activité. Donc, pour un entrepreneur sans mise de fonds initiale, il peut choisir entre ces différentes formes juridiques. L’EI ou EIRL ou l’EURL pour l’entreprise individuelle et s’ils sont à plusieurs, il y a le SARL, le SAS, le SASU. L’entreprise individuelle ou auto-entrepreneur est très intéressant dans la mesure où le prix de création est très faible voir nul. L’activité aussi peut commencer même avec un manque de fonds. Ce statut n’a pas besoin de capital social ou de frais de constitution ou de charge sociale à payer, car il n’y a pas de chiffre d’affaires. Il fait donc parti du régime fiscal simplifié de la micro-entreprise.

Trouver des aides et des financements

Il existe différents moyens de trouver des sources de financement si l’entreprise manque de capital. D’abord, demander des aides comme le prêt d’honneur qui est octroyé par l’association pour le droit à l’initiative économique. Ensuite, recourir à la love money qui est définie comme une épargne affective et personnelle provenant des familles, amies ou connaissances. L’entrepreneur peut aussi faire appel au crowdfunding qui est également appelé le financement participatif. Cette méthode permet le financement de projet de création d’entreprise par l’utilisation d’Internet comme moyen de communication entre les apporteurs de projet et ceux qui veulent les financer. Cela permet d’obtenir des dons, d’emprunt ou du financement en fonds propres.

 

Plan du site